Messenger, plus de sécurisé pour les utilisateurs

Messenger, plus de sécurisé pour les utilisateurs

Chez Facebook, le chiffrement est une histoire sur le long terme. Cinq ans après avoir proposé le chiffrement de bout en bout pour la messagerie individuelle, le réseau social annonce enfin le chiffrement de bout en bout pour les appels audio/vidéo individuels. Une amélioration qui découlerait de l’usage croissant de ce type de communication (150 millions d’appels vidéo par jour en moyenne).

Comme pour la messagerie, il ne s’agit là que d’une option. « Le contenu de vos messages et appels dans une conversation chiffrée de bout en bout est protégé à partir du moment où il quitte votre appareil jusqu’au moment où il atteint l’appareil du destinataire. Cela signifie que personne d’autre, y compris Facebook, ne peut voir ou écouter ce qui est envoyé ou dit », souligne l’entreprise américaine.

Facebook en profite pour détailler les prochaines étapes de sa feuille de route du chiffrement. Ainsi la firme de Marc Zuckerberg va tester le chiffrement de bout en bout pour les groupes d’utilisateurs, tant pour la messagerie que pour les appels audio/vidéo. Il va également tester le chiffrement de bout en bout pour la messagerie et les appels audio/vidéo d’Instagram, qui ne propose que des communications de pair à pair.

 

Messages éphémères

L’autre changement annoncé par Parlo Alto concerne les contenus envoyés à quelqu’un et pouvant s’autodétruire. Désormais, il est ainsi possible de choisir le délai de suppression automatique dans une fourchette allant de cinq secondes à vingt-quatre heures. On ne sait pas exactement quand seront déployés ces avantages, néanmoins aucune mise à jour ne semble de la partie pour Messenger sur le Mac App Store.

Du côté des iPhone en revanche, la version 325.1 de l’application sortie le mercredi 11 août dernier mentionne “des correctifs pour les bugs” ainsi que “des améliorations des performances pour éliminer la latence“. Quant à la déclinaison pour Android du service, son édition la plus récente date de ce jeudi d’après le Google Play Store. Il est donc possible que les Français doivent encore patienter quelques heures ou quelques jours pour profiter des retouches présentées par Facebook.

 

Une nouveauté qui ne fait pas que des heureux

Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour les adeptes de Messenger qui tiennent au secret de leurs conversations audio et vidéo. Néanmoins, cette extension du chiffrement des conversations ne fera pas que des heureux, à l’heure où gouvernements et agences de renseignement mettent la pression pour obtenir des portes dérobées dans ces logiciels afin de faciliter les enquêtes. Et ce en pleine polémique créée par la volonté d’Apple d’analyser les images des utilisateurs de ses produits, afin d’y dénicher des photos à caractère pédopornographique.

Apple qui, depuis la fameuse affaire de l’iPhone 5c de Syed Farook, un des auteurs de la tuerie de San Bernardino (Californie), s’obstine pourtant à refuser tout compromis dans la sécurisation de ses terminaux.

Des appels audio et vidéo plus sécurisés

Alors que plus de 150 millions d’appels vidéo sont passés quotidiennement sur Messenger , Facebook a décidé d’augmenter leur sécurité. Il sera désormais possible d’activer le chiffrement de bout en bout pour les discussions audio et vidéo. Cette option permettra d’assurer que seuls l’expéditeur et le destinataire puissent entendre et voir ce qui a été envoyé, sans qu’une tierce partie, ou Facebook, puissent s’introduire dans la conversation.

En plus de cet ajout, l’entreprise a décidé de mettre à jour sa fonctionnalité « Disappearing Messages », qui permet, comme son nom l’indique, de créer des messages éphémères qui s’effacent au bout d’un certain temps, défini par leur auteur. Des options de timer supplémentaires ont été ajoutées, permettant de choisir, dans un intervalle allant de 5 secondes à 24 heures, au bout de combien de temps les nouveaux messages disparaissent après avoir été lus.

 

Les groupes et Instagram aussi

Dans les prochaines semaines, Messenger accueillera aussi le chiffrement de bout en bout pour ses groupes. La fonctionnalité sera rétroactive, et concernera donc aussi les conversations à plusieurs déjà créées auparavant.

Enfin, c’est le réseau social Instagram qui a droit à une modification similaire : cette fois-ci, ce sont ses DM qui seront protégés de la même façon. Avec tout d’abord un test limité aux utilisateurs majeurs de quelques pays, dont la liste n’a pas encore été précisée par le développeur. À titre d’exemple, Facebook Dating avait d’abord été mis en ligne au Canada et en Thaïlande avant de finalement transformer l’essai en Europe.

 

 

 

 

Jules